Ikamaperu
Accueil du site > Français > Edward O. Wilson : Au revoir la nature sauvage ?

Edward O. Wilson : Au revoir la nature sauvage ?



« J’ai l’impression que les gens qui s’inquiètent moins de la nature sauvage et de la splendide biodiversité que ces territoires contiennent encore, qui sont les plus susceptibles de les traiter avec mépris, sont souvent les moins susceptibles d’avoir leurs expériences personnelles. Je pense que, dans ce sens, il est pertinent de citer le grand explorateur et naturaliste Alexander von Humboldt, aussi précis dans son temps que dans le nôtre : « La vision la plus dangereuse au monde est celle de ceux qui n’ont pas vu le monde ». »Tout le monde qui prétend être conservateur n’est pas d’accord pour que la biodiversité soit préservée. Une minorité de plus en plus grande croit que l’humanité a déjà changé irréversiblement le monde vivant et que nous devons nous adapter à la vie sur une planète endommagée. Quelques révisionnistes recommandent l’adoption d’une vision anthropocentrique extrême du monde dans laquelle les humains dominent complètement la Terre et les espèces et les écosystèmes sont préservés en fonction de leur utilité pour nos espèces."

Fragments du livre « Medio Planeta » de Edward O. Wilson, qui sera mis en vente ce lundi (en espagnol), analyse le phénomène de la sixième extinction et la destruction des quelques réserves naturelles de la planète.

Suite https://elpais.com/cultura/2017/09/...


Plan du site | Espace privé | SPIP | © photos : Cyril Ruoso | soury! webdesign, développement de sites déploiement cms spip wordpress joomla