Accueil > Français > L’instinct maternel

L’instinct maternel



Non, le sentiment maternel n’est pas toujours évident et aussi naturel qu’on pourrait le penser tant chez les primates humains que chez les primates non humains.

C’est le cas de Yaji et de son bébé le petit male Akatsai. Justine Philippon qui mène son étude de comportements a la Media Luna nous dit que lorsque son bébé est né elle ne « l’envisageait » pas. Elle ne le regardait pas et contrairement aux autres femelles elle ne montrait aucun ralentissement de son activité pas plus que de signes d’une gestuelle maternelle ou le corps prend en compte la présence de l’autre sur soi . Elle se couchait sur lui en l’écrasant il criait sans qu’elle réagisse . Lorsqu’elle rentrait de ses sorties en forêt on retrouvait le malheureux Akatsai tout égratigné par les branches et une fois on a trouvé sur son bras deux grandes entailles comme des traces de griffes d’un prédateur.

Elle n’hésitait pas davantage à se battre avec certains gros males sans prendre en compte les cris d’Akatsai pris dans la mêlée. Malgré des capacités cognitives tout à fait normales il y avait une absence de conscience et d’empathie étonnantes. Jamais elle n’a cherché à l’abandonner ni a le retirer de son corps comme cela arrive parfois .Pourtant elle ne le voyait pas.

L’équipe a pensé à la mettre dans l’enclos avec le groupe pour qu’en réduisant son périmètre elle se concentre sur son bébé.
Il semble qu’alors quelque chose s’est mis en route. Justine se souvient du jour ou Yaji a baissé la tête et a « vu « son bébé. Elle a commencé à le regarder avec attention.

Elle a commencé à se mettre en position pour le laisser téter, une vraie prise de perspective pour la première fois elle adaptait son corps au bébé et le découvrait avec attention.
Akatsai s’est affaibli brusquement ces derniers temps et Justine observe que l’attention qu’elle porte au bébé et les soins qu’elle lui donne semblent renforcer l’attention que Yaji lui porte désormais. Elle l’épouille avec soin, on a l’impression qu’elle cherche ce qui ne va pas.

La reproduction des laineux au Shiringal, leur vie en groupe dans leur milieu naturel permettent des observations rares sur des comportements peu connus et les relations familiales .


Plan du site | Espace privé | SPIP | © photos : Cyril Ruoso | soury! webdesign, développement de sites déploiement cms spip wordpress joomla