Accueil > Français > Les perroquets en tête du trafic

Les perroquets en tête du trafic



Depuis longtemps ikamaperou avait identifié et tenté de donner un coup d‘arrêt au trafic de perroquets amazones a Lagunas. Cette fois c’est fait grâce a l’aide de la Marine huit amazones sauvages aux ailes fraîchement coupées ont été interceptées dans le bateau qui les emmenait à Yurimaguas ainsi que la personne qui se livrait à ce commerce.

Elles sont actuellement en quarantaine au Shiringal en attendant leur libération dans un an le temps que leurs plumes repoussent.
Les perroquets et toucans d’Amazonie sont ceux qui paient le plus lourd tribut au trafic de faune.

Petits dénichés ou adultes attrapés au filet les ailes coupées ou mutilées la plupart ne voleront plus jamais et ces espèces remarquablement intelligentes et sociables finiront leurs jours solitaires et dans une cage pour le plus grand plaisir de leurs « propriétaires ».
On se souvient d’une petite fille arrivée de la ville voisine assistant à la Media Luna a la libération d’une centaine de petits perroquets et qui s’exclamait « Ah comme c’est dommage au moins on m’en aurait donné quelques-uns !! ».

Leur réhabilitation et libération est très complexe et ne peut concerner les jeunes pris au nid qui n’auront acquis aucun des comportements en particulier parentaux leur permettant le retour a la vie sauvage.


Plan du site | Espace privé | SPIP | © photos : Cyril Ruoso | soury! webdesign, développement de sites déploiement cms spip wordpress joomla