Accueil > Français > Une Amazonie livrée aux chasseurs et aux marchands

Une Amazonie livrée aux chasseurs et aux marchands



Si on peut observer depuis quelques années des changements positifs dans la législation pour le bienêtre animal grâce à des activistes de plus en plus nombreux dans la capitale péruvienne. La faune amazonienne elle ne bénéficie guère de cette nouvelle sensibilité.

La direction générale des forets et de la faune sauvage élabore actuellement le nouveau règlement qui doit régir le sort de la vie sauvage au Pérou.

Dans ce règlement Jamais la chasse sportive, le commerce et l’exportation de la faune n ont été aussi permissifs.

L’Etat recherche toutes les options pour permettre l’exploitation légale de la biodiversité avec deux arguments Pour que les gens aient envie de protéger la nature il faut qu’ elle leur rapporte .L’expérience démontre le contraire la prédation libre à mener au bord de l’extinction la plupart des espèces les plus commercialisées en l’absence de contrôle et de données scientifiques.

Enfin une autre idée tout aussi brillante est celle de saturer le marché d’animaux sauvages obtenus à travers des centres d’élevage pour que les gens n’achètent plus aux trafiquants .Mais on imagine bien que Les gens ne verront pas la différence entre commerce et trafic et que par contre le trafic sera légitime par le commerce.

Le doyen de l’ordre des biologistes péruviens c’est alarmé de cette situation en dénonçant une Amazonie livrée aux chasseurs et aux marchands avec des conséquences désastreuses a prévoir sur la biodiversité.

En effet cette légalisation de la prédation sans contrôle s’ajoutera à la chasse de subsistance, a la chasse commerciale et au trafic des animaux sauvages dans un contexte ou depuis quelques années la gestion de la biodiversité est aux mains des régions qui ont montré une très grande instabilité du personnel démotive par des salaires impayés et une absence de formation et de sensibilisation à la gestion de la faune le tout dans un contexte de corruption chronique.

Le travail des conversationnistes est rendu extrêmement difficile par une bureaucratie incompétente et corrompue .On aimerait que les mêmes obstacles jalonnent le parcours des trafiquants.

Un panorama sinistre qui devrait pousser les conversationnistes à s’unir davantage et à ne pas se considérer en compétition les uns avec les autres.


Plan du site | Espace privé | SPIP | © photos : Cyril Ruoso | soury! webdesign, développement de sites déploiement cms spip wordpress joomla